Collisions

Collisions

Vernissage le 25 janvier à 18h

25 janvier – 19 février 2017
Du lundi au vendredi de 14h à 17h30 et sur rendez-vous :
nathalie.stefanov@esa-n.info

Réalisée dans le cadre du programme de recherche Images, sciences et technologies, l’exposition Collisions – Art&Science regroupe les recherches de 22 étudiants de l’Esä, accompagnées de celles des professeurs artistes.

Avec :
Marie Brissy, Stéphane Cabée, Martial Chmiélina, Alexandre Dmytriiev, Lucie Dupont, Charles Gallay, Sahar Heshmati, Stanislav Kurakin, Sofiana Lahmin, Shuxian Liang, Malik Mara, Xiang Yan Meng, Soumaya Menouar

L’équipe du programme de recherche devant une image du détecteur CMS, CERN, novembre 2017

Ces questionnements mettent en œuvre des formalismes nouveaux où s’articulent des perceptions sonores, olfactives, tactiles et visuelles. Si la sphère en rotation, le cylindre ou les plans en lévitation sont sous doute les formes récurrentes de l’exposition (l’oeil, les instruments optiques, les corps célestes, les détecteurs de particules), une esthétique des particules – vibrantes, instables, granuleuses, ondulatoires -, tend à se dessiner au fil des recherches artistiques.

Les productions plastiques se sont développées suite aux rencontres avec des physiciens des particules et des astrophysiciens, spécialistes de l’univers primordial, de la physique quantique à boucle ou du boson de Higgs. Un séjour au Paul Scherrer Institut (Villigen) ainsi que la visite du LHC (CERN) en Suisse ont par ailleurs nourri la réflexion des artistes.

Il ne s’agit pas d’illustrer des propos scientifiques complexes mais bien d’imprégner le champ de l’art et de la recherche par la dynamique scientifique, afin d’imaginer des processus de création particuliers. Comment l’art peut-il interroger les mécanismes qui engendrent la lumière et l’espace – temps. Qu’en est-il des analogies entre le microcosme et le macrocosme ? En quoi l’acte créatif du scientifique peut-il rejoindre celui des artistes ?