Journées d’études

La caméra comme sujet dansant


Mardi 9 et mercredi 10 octobre

Intervenants :

– Roberto Eizemberg
– Philippe Guisgand
– Antonio Palermo
– Heyna Queiroz


Journées d’études du CEAC
Avec le soutien de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro
co-organisées par Antonio Palermo et Sheyna Queiroz

Remerciements :

Philippe Guisgand
Veronique Perruchon
Anne Creissels
Jean Beckelynck
Le Centre Chorégraphique National de Roubaix Haut-de-France – Direction Sylvain Groud
Le Département Arts ainsi que le laboratoire CEAC de l’Université de Lille

Comment faire danser la caméra ? Trindade (2009) dit “que la nécessité d’un corps qui danse ne semble plus nécessaire”. S’il n’y a plus le besoin d’un corps, quelle est la place du danseur ? Et quelle est la place de la caméra et de la lumière ?

Nous proposons la caméra comme sujet actif dans la danse, un corps machine capable de s’exprimer à travers le mouvement et le développement d’une dramaturgie chorégraphique propre au corps-machine lui-même.
Nous vivons une vraie révolution dans la manière de communiquer, et l’art accompagne cette révolution en transformant les esthétiques, leurs outils, en créant des ramifications ou de nouveaux styles. Nos Journées d’études ont l’ambition de faire un état des lieux en partageant nos connaissances sur cette révolution vidéographique dans l’art et dans la danse.

Au-delà du partage des connaissances, nous envisageons un partage de création, en permettant le dialogue entre théorie et pratique, et l’équilibre des discussions avant et après l’expérience elle-même.

Si la vidéo est un important outil de communication dans le monde, il nous reste cependant à discuter la place de cet outil comme «sujet» transformateur, et non pas comme simple vecteur.

// PROGRAMME //

MARDI 9 OCTOBRE

9h15 – 9h30 : ACCUEIL

9h30 – 10h10 : UNE MACHINE QUI DANSE
par Sheyna Queiroz, étudiante en Master à l’Université de Lille

10h10 – 11h : LA VIDÉO-DANSE D’UNE CAMÉRA DANSANTE
par Roberto Eizemberg, professeur à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro

11H – 11H20 : PAUSE

11h20 – 12h : LA LUMIÈRE DANS LES ARTS DE LA SCÈNE UTILISANT LA VIDÉO
par Antonio Palermo, ATER à l’Université de Lille

12H – 14H : DÉJEUNER

14h-17h : UNE CAMÉRA QUI DANSE
atelier pratique avec Roberto Eizemberg et Sheyna Queiroz

MERCREDI 10 OCTOBRE

10h – 13h : UNE CAMÉRA QUI DANSE
atelier pratique avec Roberto Eizemberg et Sheyna Queiroz

13H À 14H30 : DÉJEUNER

14h30 à 15h30 : EXPÉRIENCE DE L’OUTIL-DANSANT
projection des vidéo-danses produites pendant les ateliers

15h30 – 16h15 : LA VIDEO CHEZ DE-KEERSMAEKER
clôture spéciale de la journée par Philippe Guisgand, professeur à l’Université de Lille

16h15 – 17h : Échange et bilan en présence de Philippe Guisgand, Roberto Eizemberg, Sheyna Queiroz, Antonio Palermo et des participant.e.s aux ateliers

 

ATELIERS

Les ateliers sont gratuits et font partie des journées d’études «La caméra comme sujet dansant» autour de la recherche et de la création en vidéo-danse et vidéoperformance.
À travers ces ateliers nous souhaitons expérimenter la caméra comme sujet actif de la danse : cette sorte de corps-machine est investie par l’interprètechorégraphe pour le développement d’un plan séquence.

Ces ateliers sont destinés à toutes les personnes intéressées par la création, la production et la projection des vidéos-danse-performance. Deux groupes de 15 personnes sont à prévoir :

Groupe 1 : le mardi 9 octobre de 14h à 17h
Groupe 2 : le mercredi 10 octobre de 10h à 13h

Chaque participant(e) aux ateliers devra impérativement apporter un téléphone type smartphone doté de caméra pour filmer.

Dès à présent, les inscriptions se font par mail à l’adresse : ateliervideodanse@hotmail.com en précisant le groupe choisi, et en envoyant un CV court (3 à 5 lignes) avec un contact téléphonique. La présence aux deux journées de l’événement est nécessaire car une projection des travaux réalisés, suivie d’un débat et des perspectives, est prévue le 10 octobre de 14h30 à 16h30.

Les journées d’études ainsi que les ateliers auront lieu à la Galerie
Commune.